Comment protéger votre jardin des gelées de printemps ?

Comment protéger votre jardin des gelées de printemps ?

Le climat peut varier très rapidement, le mois d’avril à été victime de nombreux changement allant de 20°C et plus la journée jusqu’à -3 voir -9°C dans la nuit !

Si vous n’avez pas suivi l’actualité, sachez que tout cela a été un fléau climatique pour les viticulteurs et arboriculteurs. De nombreuses techniques ont été utilisées afin de contrer cette vague de froid :

Les chaufferettes : traditionnellement, les vignerons disposent entre les rangs de vignes des chaufferettes ou bottes de paille pour gagner quelques degrés. Cette technique de l’enfumage permet de créer un nuage artificiel pour protéger la vigne des basses températures et empêcher les rayons de soleil de brûler les bourgeons. Cela suffit à faire fondre la grêle ou le gèle. Autrefois, celles-ci étaient alimentées avec du bois, puis en fioul jusque parfois dans les années 2000. Cela donne des spectacles magnifiques la nuit, mais n’est pas très respectueuse de l’environnement, car cela émet une grande quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

D4Ghly4WkAA5HIh

L’aspersion : cette méthode consiste à asperger les vignes avec de l’eau. Comme sur la photo, les bourdons sont alors pris dans une poche de glace sans que l’eau interne aux bourgeons ne gèle. C’est un phénomène qu’on appelle surfusion. Une technique toutefois délicate, car il ne faut pas que le glaçon dégèle trop vite. C’est pour cette raison que les parcelles continuent à être arrosées jusqu’à ce que la température remonte au-dessus de 0°C. Ce système est très efficace mais coute relativement cher, il faut pour cela installer des gicleurs sur toute la parcelle.D4BpEdHXkAEMpof

Les hélicoptères : Vous avez peut-être vu des vidéos d’hélicoptères protégeant les vignes ces derniers temps ? Certains viticulteurs font appel à des hélicoptères qui, volant à basse altitude (moins de 20 mètres) brassent l’air au-dessus des vignobles, contribuant ainsi à « réchauffer » l’air au niveau des ceps de vigne. Une opération dangereuse à cause de la faible luminosité à l’aube et très coûteuse ! Malgrès cela, certaines parcelles de vignes très précieuses comme à Saint-Emilion valent le coup d’être sauvées grâce à ce procédé.

helicoptaire-contre-le-gel-dans-les-vignes-blog-le-parisien

Les éoliennes : Une autre technique plus rentable à été inventée comme les brasseurs d’air, de petites éoliennes de 11 mètres de haut, qui font que l’air un peu plus chaud et viennent réchauffer les ceps de vigne.

Toutes ces périodes de froids créent de vives inquiétudes chez les viticulteurs de France. Heureusement, les plupart des parcelles de vignes s’en sortent grâce au soutient des amis, familles et habitants voisins qui une fois la nuit tombé sont prêts à donner un coup de main à n’importe quelle heure de la nuit pour sauver notre patrimoine culinaire Francais.

Sinon la meilleure solution reste l’arrosage constant durant la nuit pour votre potager. Cela coute un peu cher mais vous permettra peut-etre de sauver votre jardin :)